Rentrée 2020 > Wooclap


Rentrée 2020 : conseils et recommandations

S'assurer de l'accès aux dispositifs mis en œuvre

Dans la mesure où la modalité d’un enseignement hybride ou totalement distanciel est envisagée, il conviendra de veiller à ce que tous les étudiants aient la capacité technique d’accéder au dispositif qui sera mis en place, afin de respecter le Code de l’éducation et plus particulièrement l’égalité de traitement.

Utilisation d’outils et de services numériques externes

Il convient de faire preuve de vigilance sur l’utilisation d’outils et de services numériques externes à l’université de Rouen Normandie ou de la communauté RENATER (https://www.renater.fr/fr/Services), en référence notamment aux lois et règlements en vigueur.
Certains outils et services (plus particulièrement dans le domaine de la web-conférence) peuvent en effet ne pas garantir le respect de la protection et de la sécurité des données personnelles ainsi que le respect du Code de la propriété intellectuelle (c'est le cas d'outils tels que Skype, Dropbox, Facebook, Google Drive, Zoom, Discord,... pour ne citer que les plus connus).

Modérer le recours aux dispositifs numériques synchrones

Dans un contexte d’incertitude sur la capacité des infrastructures locales comme nationales à supporter un usage massif et concurrent, plus particulièrement au niveau des plateformes de web-conférence et de diffusion vidéo, il est recommandé de privilégier la mise en œuvre d'activités pédagogiques axées sur des modalités asynchrones, via la plateforme pédagogique UniversiTICE notamment.

Le recours unique à ce type de dispositif entraîne une forte dépendance technologique et peut ainsi fragiliser les enseignements s'appuyant dessus :

nécessité de disposer d'une connexion réseau fiable et performante, d'un équipement compatible et de qualité pour l'ensemble du public distant devant suivre l'événement de façon synchrone

dans le cas de l'utilisation d'un outil synchrone avec interaction, capacité à animer le cours sans retour visuel et à discipliner le public distant

au cas où l'enseignement aurait lieu avec un public à la fois présentiel et distanciel, capacité à disposer d'une salle ou d'un amphithéâtre pré-équipé


Usage des plateformes de web-conférence et de classe virtuelle de l'établissement

  • Les plateformes de web-conférence et de classe virtuelle requièrent d’importantes ressources systèmes, autant au niveau du serveur que des usagers. Bien que les infrastructures locales feront l'objet d'un redimensionnement pour la prochaine année universitaire, une généralisation de l’utilisation de ce type de dispositif à l’échelle de l’établissement pourrait entraîner une saturation voire une indisponibilité des infrastructures locales comme nationales (services rendez-vous ou renavisio de Renater, notamment).
  • S’il est question d’interagir avec les usagers, l’utilisation de ce type de dispositif ne doit idéalement être envisagée qu’avec de petits effectifs (idéalement moins de 40 étudiants, 100 usagers au grand maximum), ne serait-ce que pour des raisons d’efficacité pédagogique.
  • En règle générale, il conviendra autant que possible de ne pas autoriser le partage vidéo pour les participants (uniquement au niveau des modérateurs ou hôtes), de privilégier la communication via l’activité de chat de la plateforme et de n’autoriser le partage vidéo des participants que sur demande, au coup par coup. Demander aux usagers de garder leur micro en sourdine, tant qu'ils n'ont pas besoin d'interagir oralement. Cette gestion de temps de parole est très difficile à mettre en œuvre si le nombre de participants est important et peut alors nécessiter la présence de deux modérateurs.
  • Pour le partage d'un document (ne comportant pas d'animation), privilégier l'usage de la fonctionnalité de "Partage de document" plutôt que celle de "Partage d'écran" (plus consommatrice en ressources).
  • Penser au droit à l'image aux cas où la session est enregistrée et où les utilisateurs sont amenés à partager leur webcam (demander à minima l'autorisation des utilisateurs de façon orale au tout début de l'enregistrement, afin que cette autorisation soit consignée dans l'enregistrement).
  • La plateforme de classes virtuelles Adobe Connect de l’établissement est limitée à 150 utilisateurs simultanés, toutes sessions confondues. Son usage ne devra donc être considéré que pour de petites promotions et sur des durées inférieures à deux heures. L’utilisation de la plateforme BigBlueButton sera à privilégier, tout en sachant que si cette plateforme n’est dans l’absolu pas limitée en nombre de licences, elle a nécessairement une limite qu’il est très difficile à évaluer.
  • Dans la mesure où une interaction orale sera nécessaire, il est impératif que chaque usager qui sera amené à interagir dispose d’un micro-casque, au risque sinon de provoquer une boucle sonore qui nuira au bon déroulement de la session.

Format des ressources numériques

  • S’agissant de la mise à disposition des étudiants de ressources électroniques, nous vous invitons à privilégier l’utilisation du format PDF, afin de garantir la lisibilité de ces ressources sous tous les environnements. Évitez les formats .docx et .pptx qui ne sont pas compatibles avec tous les environnements.
  • Il conviendra également de prêter une attention particulière à l’accessibilité de ces ressources, afin que les étudiants en situation de handicap puissent les exploiter exploiter (e.g. police sans sérif, contraste élevé, etc.).
  • Indiquez toujours votre nom, celui de la formation et intégrez le logo de l'université de Rouen Normandie sur toutes les ressources pédagogiques que vous diffuserez afin de garantir votre droit d’auteur.
  • Il conviendra également de veiller à n'utiliser que des ressources libres de droit (vidéos, images, textes, extraits sonores).


Usage de la messagerie électronique

L’envoi de cours par messagerie électronique est très fortement déconseillé car il :

  • risque de saturer très rapidement les boîtes mail des étudiants (les boîtes mail des étudiants étant limitées en taille),
  • risque de provoquer une congestion et donc un ralentissement des services d’acheminement des mails, d’autant plus si le nombre de destinataires est important,
  • est contraignant du fait de la taille limitée des fichiers pouvant être attachés (10 Mo maximum par message, voire 5 Mo maximum pour un message émis vers une liste de diffusion),
  • augmente le risque de perte de la ressource par l’étudiant (en cas de suppression non volontaire d’un message ou de l’identification du message comme un message indésirable).

Nous vous recommandons donc de privilégier l’utilisation de la plateforme pédagogique UniversiTICE, et dans une moindre mesure du service ‘Drive’ ou du service de listes de diffusion ‘Sympa’ (aide en ligne sur les outils numériques : http://aide.univ-rouen.fr).

Rythmes et objectifs

  • Pensez à toujours bien expliciter vos consignes et vos objectifs, à communiquer sur le rythme que vous donnerez à votre ou vos cours à distance.
  • Il est important de bien mesurer le temps d'appropriation et de travail nécessaire aux étudiants dans le cadre d'activités asynchrones, afin de ne pas générer de surcharge congnitive ou de la démotivation.
  • Des activités synchrones trop denses et répétées au cours d'une même journée (via des dispositifs de web-conférence ou de relais vidéo) peuvent également être contre-productives sur le plan cognitif.

Évaluation à distance

Concernant les modalités d'évaluation à distance qui pourraient être envisagées (dans le cadre d’un contrôle continu comme d’un examen terminal), il conviendra de respecter le Code de l’éducation, qui impose notamment une égalité de traitement de tous les étudiants lors de l’évaluation, ainsi que la nécessité de s’assurer de l’identité des étudiants. Nous vous invitons à prêter une attention particulière aux notes de cadrages émises par les instances de l'établissement dans ce domaine.